Vision d’affaires trop ambitieuse : À vos risques !

La vision d’affaires des entrepreneurs était le sujet de mon mémoire de maîtrise. Je peux vous assurer qu’elle est le moteur des actions entrepreneuriales. Sans vision, il n’y pas de projet, ni de motivation profonde de la part du promoteur. La vision réunit les besoins du marché et l’individualité du porteur de projet. Elle est une clé de succès en entrepreneuriat !

Cela dit, j’ai pu constater que la vision n’avait pas que de bons côtés. Parfois, elle endoctrine certains entrepreneurs dans un futur complètement déconnecté du réel, tout en brouillant les pistes d’actions à court terme.

En d’autres mots, le fait de voir trop grand trop rapidement est toxique ! Un projet entrepreneurial se déploie dans le quotidien et surtout, dans les petites actions. Aujourd’hui, je vous partage donc quelques risques associés au fait d’être trop épris d’une vision d’affaires ambitieuse.

Un coût de projet trop élevé

L’entrepreneur qui prend ses décisions en se référant uniquement à sa vision d’affaires aura tendance à gonfler son coût initial de projet. Il s’agit d’un piège classique en démarrage d’entreprise, soit celui de sauter des étapes.

Lorsqu’on se lance en affaires, on ne peut réaliser d’une seule traite sa vision d’affaires. Les entrepreneurs qui tentent de réaliser leur vision globale à court terme se retrouvent souvent dans un cul-de-sac au moment de financer leur projet. Le projet devient trop risqué et les fonds sont impossibles à amasser.

La perte d’opportunités

En regardant trop loin devant, on ne voit plus où l’on pose les pieds ! Voilà qui illustre bien ce qui se passe avec certains entrepreneurs qu’on pourrait qualifier de « trop visionnaires ». Ils font des faux pas, car ils sont obnubilés par leur vision du futur.

Également, ils passent à côté d’opportunités juteuses qui se trouvent juste là, devant eux. Le fait d’être trop collé à une vision ambitieuse détourne l’entrepreneur de ce qui pourrait être réalisé à court terme.

Pour concrétiser une vision d’affaires ambitieuse, il y a plusieurs paliers intermédiaires à franchir. En collant au réel et en restant à l’affût des opportunités, l’entrepreneur arrive plus facilement à réaliser des initiatives porteuses. C’est ainsi qu’il rapprochera son projet de sa vision d’affaires.

Le manque de flexibilité

Les démarrages les mieux réussis sont ceux qui ont su adapter leur modèle d’affaires en cours de déploiement. En général, une entreprise en démarrage modifiera d’une à deux fois son modèle d’affaires afin d’être plus adapté au réel.

Or, l’entrepreneur endoctriné par sa vision d’affaires fera quant à lui preuve de rigidité, ce qui diminuera ses chances de succès dans son démarrage d’entreprise. En étant trop collé à son idéal d’affaires, il y a un risque de ne pas repérer les signaux-clés provenant du marché.

Vision d’affaires ou pas ?

Je suis catégorique sur la nécessité d’avoir une vision d’affaires. L’une des études les plus imposantes réalisée sur les faillites au Canada a révélé que le manque de vision était l’une des principales causes sous-jacentes au phénomène.

Cela dit, la vision a été à ce point encensée que j’en constate aujourd’hui les effets pervers. Les entrepreneurs que j’accompagne ont intégré l’importance d’avoir une vision d’affaires au point de parfois ignorer certains signaux clairs, ce qui conduit à de mauvaises décisions opérationnelles.

La vision d’affaires doit donner le cap, sans pour autant contrôler l’itinéraire du voyage. Je vous conseille donc de développer votre vision d’affaires tout en couchant sur papier différents scénarios qui permettraient sa réalisation. Je vous conseille également de songer à une ou deux visions alternatives qui vous permettraient d’atteindre plus efficacement la rentabilité. Cela vous aidera à garder de la flexibilité, une ressource précieuse en entrepreneuriat !

J’espère que cet article vous a été utile. N’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions sur le sujet, au jplecuyer@visionetmission.com.

Sur ce, je vous souhaite bonne route, entrepreneurs de mon cœur !

Jean-Philippe

 

 

 

 

 


Recevez le contenu de Vision & Mission

x