Où donner de la tête ? 

Pour atteindre des résultats quand on est entrepreneur, il faut savoir se fixer des objectifs, prioriser ses actions et assurer la constance de ses efforts.  

Or, pour plusieurs de mes clients, la simple idée de devoir ainsi structurer leurs actions est source de stress et de confusion. Les cheveux leur dressent littéralement sur la tête. Ils ne savent pas par quel bout prendre la bête. Ainsi, j’entends souvent des affirmations comme celles-ci : 

« Je ne sais plus où mettre mes énergies » 

« On dirait que tout est important » 

« Je manque de temps dans une journée » 

… et la pire : 

« Il faudrait que je me clone » 

Réglons tout de suite une chose. Personne ici ne va se cloner, d’accord ? Les histoires de clones, ça me fait peur. J’en fais des cauchemars. Pas de clones, d’accord ? À la place, nous allons plutôt tenter de comprendre ce qui occasionne cette surcharge qui affecte la plupart des entrepreneurs.  

Pourquoi êtes-vous débordé ? 

Alors, sur quoi travaillez-vous en ce moment ? Vous refaites votre site Web ? Vous développez du contenu ? Vous faites des requêtes de soumissions pour de nouveaux équipements ? Faites-vous plutôt des suivis auprès de clients potentiels ?  

Il ne fait aucun doute que votre liste de tâches est à la fois longue et variée. Certaines de ces tâches vous plaisent, d’autres moins. Certaines mobilisent vos compétences-clés, alors que d’autres vous sortent de votre zone de confort. C’est tout-à-fait normal. C’est même caractéristique de la démarche entrepreneuriale. 

Et si je vous disais que votre liste de tâche est juste trop longue pour rien ! Que vous vous êtes donné trop de travail, inutilement. Si je vous disais que vous devriez raccourcir votre liste. Me croiriez-vous ? 

La plupart des entrepreneurs sont surpris lorsque je fais cette affirmation. Pourtant, la grande majorité d’entre eux ont effectivement une liste de tâches bien trop longue. 

Mais alors, quelles tâches devez-vous supprimer de la liste ? Voilà la question à laquelle nous allons répondre ici ! 

Les tâches liées aux fausses croyances 

Parmi toutes les tâches que vous vous êtes données, lesquelles ont été longuement réfléchies en amont ? Lesquelles avez-vous intégrées à votre liste après avoir évalué leur pertinence sous toutes les angles ? Probablement peu d’entre elles, pour ne pas dire aucune.  

Ne vous en faites pas, vous n’êtes pas les seuls. La plupart des entrepreneurs établissent une longue liste de tâches, pour ensuite mettre la main à la pâte, sans avoir préalablement validé la nécessité de chacune d’entre elles. 

J’ai quelques petites questions pour vous. Est-ce que le réseautage est toujours utile ? Est-ce que chaque entreprise devrait avoir son propre site Web ? Est-ce que la publicité Facebook est bonne pour tous ? Est-ce que l’inscription au registraire des entreprises devrait toujours être la première étape d’un démarrage d’entreprise ? 

Réponse courte : non ! C’est du cas par cas. 

Alors, parmi toutes les tâches que vous vous êtes assignées, lesquelles sont incontournables à court terme ? À l’opposé, lesquelles renvoient plutôt à des convictions non vérifiées ? Autrement dit, lesquelles renvoient à des fausses croyances de votre part ?  

Ces tâches que vous vous êtes données à partir de fausses croyances, il vous faut les cerner, les évaluer et le cas échéant, les éliminer. Cela dit, personne n’est conscient de ses propres fausses croyances et c’est normal. Ni vous, ni moi. De par leur nature, les fausses croyances sont inconscientes. Donc, comment les déceler ? 

Un petit exercice  

Afin de vous aider à cerner les tâches liées à des fausses croyances, je vous propose un petit exercice tout simple. Faites un tableau en deux colonnes. Dans la première colonne, listez toutes les tâches que vous vous êtes données en tant qu’entrepreneur. Dans la seconde colonne, indiquez d’où vous tenez l’idée que cette tâche soit utile pour votre projet d’affaires. Autrement dit, comment en êtes-vous venu à croire que cette tâche était incontournable à court terme ? Donnez-vous le temps d’y réfléchir comme il faut. Ensuite, faites-vous l’avocat du diable. Demandez-vous si cette croyance est réellement fondée ? Si oui, quelles sources vous confirment cela ? Sont-elles fiables ? 

Si ce n’est pas le cas, alors éliminez simplement cette tâche. Ça peut vous sembler drastique sur le coup, mais vous y gagnerez, car vous aurez fait un premier ménage dans votre liste de tâches et aurez éliminé celles qui ne sont pas fondées. 

Les tâches à long terme que vous essayez de réaliser immédiatement 

Les entrepreneurs en démarrage d’entreprise sont généralement ambitieux. Ils voient grand et c’est très bien ainsi. Cela dit, il est important de ne pas confondre ce qui doit être réalisé à court terme et ce qui doit l’être à long terme. Par exemple, certains entrepreneurs se lanceront dans la recherche de partenariats d’affaires alors qu’ils n’ont même pas encore développé leur propre clientèle. C’est carrément de mettre la charrue devant les bœufs ! Ce n’est pas le moment de développer des partenariats d’affaires alors qu’on n’est pas encore en affaires soi-même ! 

Ce cas illustre bien une réalité assez fréquente chez les entrepreneurs en démarrage d’entreprise : la confusion entre les tâches à réaliser à court, moyen et long terme. 

Le séquencement chronologique des tâches est une clé de succès en démarrage d’entreprise. Dans mon rôle de coach en démarrage d’entreprise, ce séquencement est l’une des premières interventions que je fais auprès de mes nouveaux clients.  

Par exemple, devriez-vous faire traduire votre site Web en anglais immédiatement ou plutôt, mettre des efforts sur le développement de la clientèle francophone ? Devriez-vous développer du nouveau contenu ou plutôt, promouvoir celui que vous avez déjà développé ? Devriez-vous chercher de la clientèle dans d’autres régions ou plutôt, consolider votre présence locale ? Voilà le genre de questions auxquelles vous devrez répondre afin de mieux séquencer vos actions. 

Il est fort probable qu’une bonne partie des tâches que vous vous donnerez seront pertinentes à moyen ou à long terme. Cela dit, elles ne le seront pas toutes dans l’immédiat. En sautant des étapes, vous brûlerez vos énergies et vos ressources de façon prématurée. En démarrage d’entreprise, il faut y aller étape par étape, et c’est un réel défi de savoir quelle est la prochaine étape.  

Les tâches non alignées avec la mission de votre entreprise 

Ce que me plaît en entrepreneuriat, c’est que je peux travailler avec des gens aussi passionnés que moi. Cela dit, cette passion effrénée conduit parfois à une dispersion des efforts. L’entrepreneur s’engage alors dans une foule de projets parallèles à son entreprise, ce qui lui gruge du temps, de l’énergie et de la motivation.  

J’ai nommé ce phénomène le parasitage entrepreneurial. On peut inclure là-dedans tous les engagements périphériques qui peuvent sembler utiles à première vue, mais qui au final, seront des puits sans fonds. Ils auront raison de l’énergie et de la motivation de l’entrepreneur.  

Qu’on se comprenne bien. L’idée n’est pas d’éviter de vous impliquer dans des activités parallèles à celles de votre entreprise. Il faut plutôt éviter de vous engager simultanément dans toutes ces activités. Par exemple, participer à la fête des citoyens, octroyer une commandite, siéger sur un conseil d’administration, préparer une soirée bénéfice ou encore s’impliquer comme bénévole sont toutes des activités nobles. Également, ces activités pourraient éventuellement avoir des retombées positives sur votre entreprise. Cela dit, si vous vous engagez trop hâtivement et trop intensément dans ce genre d’activités, vous compromettrez votre propre démarrage d’entreprise. Vous manquerez de temps pour faire votre propre épicerie et vous brûlerez la chandelle par les deux bouts. 

Alors, si on simplifie, mettez vos énergies sur les activités-clés du développement de votre entreprise. Focalisez sur ce qui stimulera vos ventes à court terme. Impliquez-vous graduellement, mais avec modération, dans des activités parallèles. Évaluez constamment la pertinence de chacun de vos engagements. Autrement dit, restez maître de votre agenda et de votre temps. 

Cessez de penser ! 

Le fait de constamment se demander où donner de la tête tire de l’énergie. À terme, les entrepreneurs qui vivent un tel stress de priorisation sont moins efficaces et plus angoissés. Voilà pourquoi il est important de réviser correctement sa liste de priorités pour ensuite l’exécuter sans se remettre en question. Autrement dit, il y a un temps pour la remise en question et un autre pour l’action. Une fois dans l’action, douter vous nuira ! Alors, faites un exercice de réflexion en amont et ensuite, ayez confiance !  

De mon côté, je peux vous aider à évaluer la pertinence des tâches que vous vous donnez et à les séquencer adéquatement. N’hésitez pas à demander une rencontre d’accompagnement avec moi, en cliquant sur le lien suivant. Au plaisir de vous aider dans vos démarches !


Recevez le contenu de Vision & Mission

x